En Arménie, des milliers de Russes fuient la « mobilisation partielle » Aucun avis

La capitale arménienne s’apprête à accueillir une seconde vague d’exilés russes voulant échapper à la « mobilisation partielle » décrétée par Vladimir Poutine. Malgré le risque d’une escalade militaire avec l’Azerbaïdjan, les nouveaux arrivants en Arménie se disent rassurés d’avoir quitté la Russie.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés