“En Alsace, le Concordat, forme de laïcité, offre plus d’avantages que d’inconvénients” déclare Mgr Ravel Aucun avis

Le 4 juillet 2021, Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg a prononcé un discours lors de la rencontre du cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, avec les personnalités politiques et sociales d’Alsace. Mgr Ravel a cité un extrait de l’exhortation apostolique Evangelii Gaudium : la joie de l’Évangile du pape François « … Je prie le Seigneur qu’il nous offre davantage d’hommes politiques qui aient vraiment à cœur la société, le peuple, la vie des pauvres !… », pour indiquer : « Nous voilà au cœur de ce qui pourrait faire notre rencontre de cet après-midi avec le Cardinal Pietro Parolin ». Puis l’archevêque de Strasbourg, a évoqué le modèle de laïcité à la française : « Le maintien de la religion loin des yeux et loin du cœur, par une volonté de séparation », pour déclarer : « Mais en Alsace, nous avons une autre histoire et une autre pratique, celle du Concordat issu de l’accord entre le pape Pie VII et le Premier Consul Napoléon Bonaparte en 1801 ». Il a ajouté : « Malgré ses contradicteurs, cette forme de laïcité, car s’en est une, offre infiniment plus d’avantages que d’inconvénients ». Puis Mgr Ravel s’est adressé au cardinal Parolin : « Nous avons la chance de dialoguer avec vous, Éminence, vous qui, par votre expérience passée et votre mission présente, pouvez nous aider à comprendre la grandeur et la complexité de ce lien entre la religion et les autres forces vives d’un pays ».
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés