En Algérie, l’ONG « SOS Disparus » sous haute surveillance Aucun avis homms2013

38 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
En cette année électorale, les autorités entravent toute action de cette association qui réclame la lumière sur les milliers de victimes de la « décennie noire » (1992-2002). D’autres ONG sont dans le collimateur.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés