Des outils virtuels pour limiter l’expérimentation animale Aucun avis

Une étude menée à la faculté de santé d’Angers (Maine-et-Loire) suggère d’utiliser des outils d’anatomie virtuelle pour sacrifier moins d’animaux de laboratoire.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés