« Des Juifs trahis par leur France » d’Annette Becker, au plus près de la « Catastrophe » Aucun avis homms2013

43 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
L’historienne croise les destins du peintre Otto Freundlich, de son grand-oncle Pierre Ignace et de 54 Juifs victimes de la dernière rafle en France. Existences singulières, tendues par le même amour pour la France et promises à la même extermination.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés