Derrière Bagnaia, un Marquez peut en cacher un autre ! Aucun avis homms2013

429 mots pour vous donner de l'information 1 habillage

Francesco Bagnaia (Ducati) s’est imposé dimanche au GP d’Allemagne après la chute du leader Jorge Martin (Ducati Pramac) à deux tours de l’arrivée. Les frères Marquez (Ducati Gresini), Marc et Alex, complètent le podium, terminant respectivement 2e et 3e.

Et de quatre à la suite pour Francesco Bagnaia ! Quatrième victoire consécutive pour l’Italien de l’équipe Ducati officielle, dimanche sur le Sachsenring en Allemagne, après ses triomphes en Catalogne, en Italie et aux Pays-Bas.
L’ÉQUIPE
publicité

Un succès offert par Jorge Martin (Ducati Pramac), solidement en tête de la course avant de commettre une erreur incompréhensible à deux tours de l’arrivée, au premier virage. Cette erreur pourrait lui coûter cher dans la course au titre. À ce moment-là de la course, Bagnaia se rapprochait, augmentant la pression, alors que Martin menait depuis plusieurs tours. Cependant, personne ne s’attendait à voir le désormais ex-leader du Championnat tomber…
lire aussi
Le film de la course

La chute de Martin a permis à Bagnaia de prendre la tête du Championnat, une victoire qui semblait difficile à obtenir dans la première moitié de la course. Bagnaia compte désormais 222 points, soit dix de plus que son rival espagnol, qui aura un mois pour ressasser son erreur avant la prochaine course à Silverstone.

Marc Marquez résiste à tout

Le podium est complété par une présence inédite des frères Marquez, Marc devançant Alex. Marc, parti 13e sur la grille, a encore réalisé des miracles, notamment en résistant à un accrochage au 22e tour avec Franco Morbidelli (Ducati Pramac), son adversaire pour la 4e place.

Le sextuple champion du monde de MotoGP, après avoir écarté la menace Enea Bastianini, qui termine 4e, a repris sa marche en avant, doublé Morbidelli puis fondu sur son frère, qui possédait pourtant deux secondes d’avance à cinq tours de l’arrivée. Au moment du dépassement, Alex n’a pas trop résisté, laissant la 2e place à son grand frère. Cela reste anecdotique face à la performance du futur coéquipier de Bagnaia, victime d’une chute sévère lors des essais vendredi.

Pedro Acosta, la pépite de KTM, a terminé 7e, ratant ainsi sa dernière chance de devenir le plus jeune vainqueur en MotoGP. Les Français ont terminé encore plus loin, avec la 11e place de Fabio Quartararo (Yamaha) et la 17e de Johann Zarco (LCR Honda).

Lire la suite sur Sport.fr .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés