“Défendre la liberté religieuse et encourager le dialogue” recommande le cardinal Parolin à Mgr Mambé, nommé nonce apostolique au Mali Aucun avis

Le 7 mai 2022, le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, a présidé l’ordination épiscopale de Mgr Jean-Sylvain Emien Mambé, premier Ivoirien nommé par le pape nonce apostolique au Mali. Dans son homélie, le cardinal a souligné ce moment particulier : « Un fils de votre terre est choisi pour l’épiscopat et envoyé représenter le pape auprès des États et des Églises, pour être signe d’unité et de communion ». Citant la devise épiscopale choisie par Mgr Mambé : « Ministrare non ministrari, c’est-à-dire, servir n’est pas être servi », le cardinal a repris : « Ta devise est une devise exigeante, qui te met face au sens profond de ton élection comme évêque, qui te pousse à un examen quotidien de ton âme, de ton esprit et de ton cœur… ». Rappelant les missions de l’évêque, le cardinal Parolin a également indiqué qu’il est « un serviteur du projet de Dieu et précisément pour cette raison, un serviteur de l’Église de frères, un collaborateur éminent de leur joie et pas un dominateur de leur foi ». Il a invité le nouveau nonce à « poursuivre l’engagement en faveur d’un dialogue interreligieux effectif, notamment avec les communautés, les personnalités institutionnelles représentant l’Islam ». Le cardinal Parolin a évoqué les spécificités du Mali, pays où « des groupes extrémistes alimentent la violence et sèment la peur dans les différentes communautés », notant que dans ce contexte difficile « la tâche principale du représentant pontifical sera de tout mettre en œuvre pour défendre la liberté religieuse en rejetant toute discrimination pour des motifs ethniques ou religieux et en encourageant le dialogue pour obtenir la concorde et la paix ».
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés