Découvrez les taxis volants approuvés pour les JO 2024 à Paris Aucun avis homms2013

319 mots pour vous donner de l'information 1 habillage

Pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, le Volocity, un taxi-volant biplace entièrement électrique développé par l’entreprise allemande Volocopter, fera ses premiers vols au-dessus de la capitale française. Avec son design distinctif en forme d’hélicoptère et sa carlingue blanche, cet aéronef révolutionnaire partagera l’espace aérien avec les hélicoptères traditionnels. Le gouvernement français a récemment donné son feu vert pour la création d’une plateforme flottante à Austerlitz sur la Seine, destinée à servir de point de départ et d’atterrissage pour le Volocity.

Doté d’un rotor de 11,3 mètres de diamètre et d’un fuselage de 2,5 mètres de hauteur, le Volocity représente une avancée significative dans le domaine des transports urbains électriques. Initié en Allemagne en 2011, ce projet ambitieux a vu plusieurs prototypes effectuer plus de 1 000 vols d’essai. Le modèle de production actuel est équipé de batteries lithium-ion, similaires à celles des voitures électriques, alimentant ses 18 hélices et moteurs. Son design évoque un croisement entre le Hughes MD 500 et l’hélicoptère Airbus ACH125, avec un fuselage modernisé et des patins d’atterrissage abaissés pour faciliter l’embarquement des passagers.

Avec une vitesse de croisière de 90 km/h et une autonomie variant de 35 à 65 kilomètres, le Volocity peut transporter jusqu’à 200 kg et affiche un poids à vide de 700 kg, avec une charge maximale au décollage de 900 kg. L’un de ses principaux avantages est son faible niveau sonore, mesuré à seulement 65 dB en vol stationnaire à 75 mètres, bien en dessous des 90 dB produits par les hélicoptères conventionnels. Toutefois, malgré ces avancées, l’avenir du Volocity après les JO de Paris 2024 reste incertain, avec une exploitation autorisée seulement jusqu’à la fin de l’année 2024 par Aéroports de Paris (ADP), soulevant des questions sur sa viabilité à long terme.

Lire la suite sur Sport.fr .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés