« De son vivant », la mort en face Aucun avis

Emmanuelle Bercot filme la fin de vie d’un homme qui se sait condamné par un cancer et doit accepter l’inéluctable, aidé par sa mère et son médecin. Loin de toute volonté de réalisme, ce mélodrame assumé et éprouvant est porté par la belle prestation de Benoît Magimel et la figure charismatique du docteur Gabriel Sara dans son propre rôle.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés