Danse : avec « Somnole », Boris Charmatz dans les brumes de l’inconscient Aucun avis

Le chorégraphe présente un étonnant solo où il s’accompagne lui-même en sifflant des mélodies. Une pièce à la matrice mystérieuse, où le souffle se fait à la fois son et mouvement.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés