“Dans nos sociétés fatiguées, les signes d’espérance sont nombreux”, estime le cardinal Parolin à l’Onu Aucun avis

Le 25 septembre 2021, le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, est intervenu par visioconférence lors du débat général de la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Débat organisé autour du thème : « Construire la résilience par l’espérance : se relever de la pandémie de Covid-19, reconstruire durablement, répondre aux besoins de la planète, respecter le droit des peuples et redynamiser les Nations unies ». S’appuyant sur la lettre encyclique du pape François Fratelli tutti, il a souligné que pour affronter les nombreux défis posés à l’humanité - ses « ombres épaisses » (guerres, violence, pauvreté, inégalités, environnement…) - il est nécessaire de les aborder « avec une “espérance renouvelée” fondée sur les “germes de bien dans l’humanité” ». Germes « héroïquement semés dans le domaine médical, social, économique et spirituel durant la pandémie ».
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés