Dans le retable de « L’Agneau mystique », les mains des frères Van Eyck enfin démêlées Aucun avis

Pour la première fois, des restaurateurs néerlandais ont pu identifier dans le grand retable de la cathédrale de Gand des parties peintes par l’aîné des frères Van Eyck, Hubert. Jusqu’ici, on ne connaissait aucune œuvre conservée de sa main, contrairement à celles de Jan, son célèbre frère.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés