« Dans cette campagne, nous avons vu trop de marchands de vent » Aucun avis homms2013

59 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
Au lendemain du second tour des législatives, Lucile Schmid déplore que cette campagne législative express ait été réduite à un « mauvais feuilleton » où les candidats et les partis se sont mués en véritable « marchands de vent ». Il est temps, pour elle, de redonner du sens aux mots pour qu’un projet commun puisse émerger.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés