Crimes sexuels, pourquoi enquêter sur des faits prescrits ? Aucun avis

Le procureur de Paris a confirmé, lundi 14 juin, le classement sans suite de l’enquête ouverte contre Olivier Duhamel, qui avait pourtant reconnu des faits d’inceste. Une issue symbolique de l’obstination de la justice à enquêter sur des faits présumés prescrits.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés