Contrôle au faciès de lycéens : l’État condamné pour faute lourde Aucun avis

En mars 2017, trois lycéens de Seine-Saint-Denis avaient été contrôlés à la Gare du Nord à Paris au retour d’un voyage scolaire, devant leur classe et les passants. La cour d’appel a jugé que leurs « caractéristiques physiques (…), notamment leur origine, leur âge et leur sexe, ont été la cause réelle du contrôle ».
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *