Commando Érignac : la justice accorde le régime de semi-liberté à Pierre Alessandri Aucun avis

La demande d’aménagement de peine avec régime de semi-liberté présentée par Pierre Alessandri, membre du commando Érignac, a été accordée par la chambre d’application des peines antiterroristes, jeudi 12 mai.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés