Cinq ans après la loi « anti-fessée », les parents n’ont guère changé leurs pratiques Aucun avis homms2013

55 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
La loi du 10 juillet 2019 a certes informé les parents sur les violences éducatives ordinaires, mais elle n’a pas fondamentalement changé les mentalités, selon la deuxième édition du baromètre de la Fondation pour l’enfance. En 2024, 81 % des parents ont encore eu recours à une forme de violence, et 24 % ont donné une fessée.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés