« Chronique d’une liaison passagère », d’Emmanuel Mouret : des amours désaccordés Aucun avis

Emmanuel Mouret revient avec une comédie sentimentale étincelante sur les désaccords entre le féminin et le masculin, dans laquelle Sandrine Kiberlain et Vincent Macaigne jouent subtilement de leurs différences.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés