Charles Wright, écrivain vagabond : « Marcher c’est revenir à la nudité des choses » Aucun avis

Sorti en poche au début de l’été, Le Chemin des estives, prix de la liberté intérieure 2021, est un succès de librairie. Ce récit d’une longue marche dans le Massif central, au cours d’une année de noviciat chez les jésuites, est à la fois une traversée de la France méconnue et une plongée vers ce que nous avons de plus intime. Rencontre avec un écrivain marcheur passionné par la question du départ vers soi.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés