« C’est une vie de fou » : dans la restauration ou les transports, le ras-le-bol des horaires décalés Aucun avis

Les pénuries de main-d’œuvre se concentrent dans des secteurs professionnels qui imposent des horaires de nuit ou le week-end. C’est le cas de l’hôtellerie-restauration, mais aussi de la santé ou du transport.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés