Burkina Faso : Thomas Sankara, un procès historique mais incomplet Aucun avis

Trente-quatre ans après l’assassinat du leader de la révolution burkinabé, le procès des présumés assassins s’est ouvert lundi 11 octobre à Ouagadougou, puis a été renvoyé au 25 octobre. Un rendez-vous historique, mais sans le principal accusé, Blaise Compaoré, réfugié en Côte d’Ivoire.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés