Brest : le Malien Kamory Doumbia a mis le plus beau but de cette saison de Ligue 1 ! (vidéo) Aucun avis homms2013

358 mots pour vous donner de l'information 1 habillage

Kamory Doumbia a remporté le prix du plus beau but de la saison, lundi 13 mai, lors de la cérémonie des trophées UNFP, au Pavillon d’Armenonville. Le Malien de 21 ans avait réalisé une reprise de volée exceptionnelle lors de la 17e journée contre Lorient. Ce trophée récompense certes ce geste en particulier mais félicite aussi l’excellente saison du milieu brestois (24 matchs, 6 buts, 4 passes décisives).

C’est la folie brestoise. Le club est reparti de la cérémonie des trophées UNFP avec les poches bien remplies. Éric Roy empoche le trophée de meilleur entraineur, Pierre Lees-Melou et Bradley Locko sont présents dans le onze de la saison. Et ce n’est pas fini car le jeune malien Kamory Doumbia y est allé aussi de son trophée en remportant celui de plus beau but de la saison après un but magistral contre Lorient lors de la 17ème journée de Ligue 1.

Lors de cette rencontre, Doumbia avait réussi une performance XXL, inscrivant un quadruplé face à des Merlus impuissants. Le tout pour ces quatre premiers buts en Ligue 1, juste mémorable. La réaction du Brestois est-elle aussi marquante. « Le ballon est dans mon sac, il part directement au Mali dès demain ! Je vais le donner à mon petit frère qui a 10 ans. Il joue au foot aussi, ça va lui faire plaisir », avait-il dit au micro d’Amazon Prime Video. Une prestation qui restera dans les annales de la Ligue 1.

Une récompense archi-méritée

Et ce trophée n’est pas volé puisque la concurrence était rude. Sa réalisation a été préférée à celles d’André Ayew (Le Havre), Lamine Camara (Metz), Amine Gouiri (Rennes), Téji Savanier (Montpellier) et Teddy Teuma (Reims). En attendant une possible qualification en Ligue des Champions, le Stade Brestois aura passé une très belle soirée lors de ces trophées UNFP. Une saison déjà historique pour les Bretons.

Lire la suite sur Sport.fr .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés