Boris Johnson réduit son vaste plan de modernisation ferroviaire Aucun avis

Le premier ministre britannique a annulé la construction d’une des trois lignes à grande vitesse qu’il avait pourtant promise. Il opte à la place pour la modernisation des infrastructures locales, une solution moins coûteuse et plus rapide, trahissant ainsi ses promesses de campagne.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés