« Baby gangs » : en Italie, Giorgia Meloni s’attaque aux groupes de mineurs hyperviolents Aucun avis homms2013

66 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
Ces groupes de mineurs hyperviolents, qui opèrent en bande et se mettent souvent en scène sur les réseaux sociaux, sont un phénomène en forte hausse depuis la pandémie en Italie. Face à la multiplication des affaires de violence ou de viols, le gouvernement de Giorgia Meloni a activé cet automne son plan « anti-baby gangs », misant avant tout sur la répression.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés