Au procès de l’attentat de Strasbourg, 30 ans de réclusion requis contre le principal accusé Aucun avis homms2013

69 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
C’est un réquisitoire cinglant et sévère qu’ont délivré mardi 2 avril les avocats généraux contre Audrey Mondjehi qui, le 11 décembre a fourni au terroriste une arme dont il s’est servi le soir même pour commettre l’attentat du marché de Noël. Selon l’accusation, l’accusé ne pouvait ignorer la radicalisation de son ami, ni son projet terroriste.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés