Au procès de l’Angélus, l’abbé Spinoza défend ses méthodes éducatives Aucun avis

Interrogé par le tribunal lundi 22 novembre à Bourges, l’abbé Régis Spinoza a assumé « un acte d’éducation », niant toute humiliation. Il a été soutenu par plusieurs parents d’élèves, qui ont minimisé l’ampleur des accusations.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés