Au Pays basque, la libération des prisonniers de l’ETA cristallise toujours les tensions Aucun avis

Les mouvements civils basques se mobilisent ce samedi 23 juillet pour demander la libération de deux prisonniers basques condamnés pour leur participation à des actes terroristes. Le parquet national antiterroriste, qui s’oppose à leur sortie de prison, assure « procéder à un examen concret des faits » et se défend de « toute forme d’acharnement ».
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés