Au Maroc, l’espoir d’en finir avec le chantage sexuel dans les universités Aucun avis

Un mouvement inédit de libération de la parole de victimes d’enseignants harceleurs au Maroc a permis, il y a un mois, la condamnation de trois universitaires à de la prison ferme.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés