Au Mali, l’ONU poussée vers la sortie Aucun avis

L’expulsion par Bamako du porte-parole de la mission onusienne (Minusma), mercredi 20 juillet, est une nouvelle illustration de la détérioration des relations entre le Mali et les casques bleus. La rupture apparaît de plus en plus probable et évoque ce qui s’est récemment passé avec la France.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés