Au Chili, la paroisse du Sacré-Cœur tourne la page de la pédocriminalité, sans oublier Aucun avis homms2013

À Santiago, l’église du Sacré-Cœur-de-Jésus s’est retrouvée au centre d’un scandale en 2011, lorsque son curé, Fernando Karadima, a été reconnu coupable d’agressions sexuelles sur mineurs avec violence et abus de son autorité ecclésiastique. Aujourd’hui, la paroisse tente d’aller de l’avant, sans pour autant faire table rase du passé.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés