Au Canada, le temps long de la guérison Aucun avis

Au bord du lac Sainte-Anne, haut lieu de pèlerinage des autochtones catholiques du Canada, le pape François a, mardi 26 juillet, plaidé pour l’engagement d’un long processus de « guérison » pour soigner les blessures provoquées par les mauvais traitements infligés dans les pensionnats pour autochtones pendant plus d’un siècle.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés