Au Burkina Faso, un convoi de l’armée française pris au piège Aucun avis

Depuis jeudi 18 novembre, des Burkinabés s’opposent au passage d’un convoi logistique de Barkhane, l’obligeant à arrêter sa progression vers le Mali. Une première depuis le début de l’opération française dans le Sahel en 2014. Le rejet de l’armée française dans la région ne cesse de croître, surtout parmi les jeunes.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés