Au Burkina Faso, « les femmes ont vu leurs enfants et leurs maris tués sous leurs yeux » Aucun avis

Au moins 79 personnes ont été tuées, samedi 11 et dimanche 12 juin, à Seytenga, dans le nord-est du Burkina Faso. Dans la panique, plus de 8 000 personnes se sont réfugiées dans la ville voisine de Dori.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés