Anthony Davis est un monstre : 55 points et 17 rebonds pour le monosourcilé Aucun avis homms2013

Décrire le niveau d’Anthony Davis en 3 lettres depuis les trois dernières semaines ? M-V-P. L’ailier-fort des Lakers joue sur ce premier quart de saison ce qui s’apparente au meilleur basket de sa vie et vient de sortir une performance triple XXL face aux Wizards. Cerise sur le gâteau, Los Angeles est en 8-2 sur leurs 10 dernières rencontres.

55 points, 17 rebonds et 3 contres à 22/30 au tir dont 2/3 derrière l’arc et 9/9 aux lancers, c’est le genre de stat qu’on voit sur NBA 2K ça normalement. Alors que Mbappé se chargeait de faire un bouleau à la Pologne hier soir, Anthony Davis a décidé de faire de même à la défense des Sorciers de Washington. On dirait que depuis quelques jours, AD en avait gros sur la patate des critiques qui le qualifiaient de soft, de gros fragile et de pire trade de l’histoire des Lakers puisque sur les 9 dernières sorties des jaunes et violets, le monosourcil tourne à pas moins de 35 pétards, 15,5 rebonds et 3 contres par rencontres, un monstre on vous a dit. Après avoir cassé les bouche des Bucks en plantant 44 pions malgré un Giannis Antetokounmpo à 40 points, c’est Kristaps Porzingis qui est passé pour CM2 en se faisant malaxer dans la peinture. Complétement incapable de stopper autant de puissance, le Letton doit encore avoir quelques courbatures à l’heure où on vous parle. Victoire 130-119 de la franchise Gold and Purple.

Furie collective

Outre la démonstration basketballistique du pivot, les Lakers viennent de conclure le deuxième succès d’un roadtrip qui s’annonce bien salé. Victoire contre les Bucks et les Wizards, plus qu’à se taper les Cavaliers, les Raptors, les Sixers et les Pistons et on rentre à la maison avec le sourire aux lèvres. Hier soir, pas mal de Californiens étaient bien réveillés : 29 points, 6 caviars et 8 rebonds pour Lebron James, 20 pions pour Lonnie Walker IV, 6 petits points mais 15 offrandes pour Russell Westbrook qui s’est chargé de donner à manger à Davis tout le long du match.

Lire la suite sur Sport.fr .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés