Angers : Baticle attend le SCO devant les tribunaux Aucun avis homms2013

Dans un entretien accordé à L’Equipe, Gérald Baticle est revenu sur son départ précipité du SCO d’Angers.

« Je suis licencié pour faute grave. Une procédure est en cours donc je ne peux pas trop parler. Mais, autant je conçois qu’un entraîneur en difficulté au niveau des résultats puisse être démis de ses fonctions. Autant, sans chercher à fuir mes responsabilités, je conteste vigoureusement les fautes qui me sont reprochées (il n’a pas pu en préciser la nature). Les griefs sont faux et fallacieux, et ça m’indigne d’être accusé de la sorte. C’est attaquer l’homme pour servir une procédure juridique. Ça va à l’encontre de mes valeurs et ça m’a touché, affecté. Il y a cinq pages de griefs. Je les conteste avec une grande fermeté. Mon avocat va saisir le Conseil de prud’hommes », a confié l’ancien coach du SCO avant de défendre son bilan.

« Je garderais ce mode de management, affirme-t-il. Je crois beaucoup, avec les générations actuelles, à l’échange, à la responsabilisation. C’est mon style et je ne peux pas me changer, j’ai toujours cherché à être authentique. Certains y ont vu un manque d’autorité, ce n’est pas le cas. Avec ce management, on a terminé 14es la première saison, on a fait prendre une autre dimension à des jeunes (Ebosse, Ounahi, Mendy, Brahimi, Cho) et on a relancé des joueurs (Cabot, Boufal). (…) Pendant le mercato, il y a eu trop de départs. Je voulais qu’on garde Romain Thomas, Vincent Manceau, Enzo Ebosse, et Mathias Pereira Lage. Après, c’est une stratégie de club. »

Lire la suite sur Sport.fr .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés