Abus sexuels : un responsable du Vatican défend le maintien des mosaïques de Marko Rupnik Aucun avis homms2013

64 mots pour vous donner de l'information 0 habillage
Au cours d’une conférence donnée aux États-Unis vendredi 21 juin, le préfet du dicastère pour la communication a estimé que la destruction des œuvres du mosaïste accusé de multiples viols et d’emprise n’était pas une « réponse chrétienne ». À Rome et au Vatican, plus de 40 lieux sont ornés des mosaïques de l’ancien jésuite.

Lire la suite sur Les 50 derniers articles du journal La Croix .

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés