Abus sexuels : le secret de confession est-il « plus fort que les lois de la République » ? Aucun avis

Président de la Conférence des évêques de France, Mgr Eric de Moulins-Beaufort est convoqué « en début de semaine prochaine » par le ministre de l’intérieur pour avoir estimé que le secret de confession « est plus fort que les lois de la République ». Au-delà de la polémique, ces propos interrogent sur la nature de ce secret et les garanties offertes par la loi pour le protéger.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés