Abus dans l’Église : renouveler le discours sur la sexualité, un vaste chantier Aucun avis

Selon la commission Sauvé, la « fixation » persistante de la morale catholique sur la sexualité a pu favoriser des confusions et contribuer à la pédocriminalité. Elle recommande un renouvellement de cette doctrine, que de nombreux théologiens moralistes appellent de leurs vœux depuis une cinquantaine d’années. Le rapport Sauvé, et maintenant ? - « Enseignement et formation » (20/23)
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés