Corse : à Ponte-Novo, la mémoire vive de Pascal Paoli Aucun avis

En mars, la Corse a été marquée par les fortes tensions qui ont suivi l’agression mortelle d’Yvan Colonna. Retour sur une île où le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin est attendu en cette fin de semaine. Pascal Paoli y reste une figure tutélaire. La défaite de ses partisans à Ponte-Novo, en 1769, a marqué la fin de l’indépendance corse. Voyage aux racines de l’identité corse (1/5)
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés