À Khartoum, la vie dans l’ombre des réfugiés érythréens Aucun avis

De nombreux jeunes fuient l’Érythrée, souvent surnommée la « Corée du Nord africaine », et son service national à durée illimitée. Ils rejoignent le Soudan frontalier, où ils doivent se cacher pour échapper à une police corrompue.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés