« Le séquoia géant a été un de mes premiers patients » Aucun avis

Karine Marsilly exerce le métier d’arboriste grimpeur. Elle a tissé des liens solides avec le séquoia géant de Saint-Lô qu’elle a sauvé d’un abattage programmé.
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés