« L’abandon de navire est un cancer de l’industrie maritime » Aucun avis

De nombreux marins se retrouvent livrés à eux-mêmes lorsqu’un armateur abandonne le navire. En cause, une protection très limitée des marins et remise à la bonne volonté des États, explique Christine Bader, spécialiste du transport maritime au sein de l’Organisation internationale du travail (OIT).
Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés